la LEM, 1er webzine de santé

Par nos échanges de qualité entre Internautes:
  • Retrouvons la confiance   
  • Restaurons la conscience 
  • Renforçons la compétence

Coup d'œil du jour

30-31 juillet 2014

Dormez, je le veux

La Haute autorité de santé publique (HAS) va, peut-être, proposer aux praticiens d'utiliser cette injonction hypnotique à leurs patients demandant un remède pour retrouver leur sommeil perdu.
Selon Le Quotidien du médecin du 27 juillet 2014, cette Institution du ministère de la santé met dans le plateau de la balance et son altitude et sa capacité à donner des ordres en demandant que les assurés sociaux voient le remboursement de leurs benzodiazépines somnifères passer de 65 à 15%. Et pan, les assurances mutuelles (pour ceux qui ont les moyens de se l'offrir) vont encore pouvoir augmenter leurs cotisations.

   Motif invoqué de ce déclassement : leur effet jugé trop faible. Ah bon ? Que les prescripteurs et les patients peuvent être stupides pour en faire un tel usage sans se rendre compte que c'est du pipi de chat. C'est ce qui semble suggéré, et n'a rien de respectueux pour personne.

   Que vont donc utiliser, à la place de ces petites pilules bien pratiques et peu toxiques, les cliniciens qui pensent que le sommeil a un effet réparateur pour la santé physique et mentale dans beaucoup de situations ?
L'industrie pharmaceutique ne va pas laisser partir un marché aussi juteux. On fait le pari ?
FMM

PS : dans la tradition germanique, un bon (contenance non précisée) verre de vin rouge au coucher assurerait un sommeil réparateur. Qu'en dirait notre vertueuse HAS ?



    Dr F-M Michaut
  lui répondre


      Retrouver les quatre dernières LEM:

  • Physicians, dites-vous ? François-Marie Michaut LEM 872
  • État de Choc ÉTAT CIVIL, Jacques Grieu LEM 871
  • Caisses de secours mutuel, François-Marie Michaut LEM 870
  • Footomania PENALTY, Jacques Grieu LEM 869