la LEM, 1er webzine de santé

Par nos échanges de qualité entre Internautes:
  • Retrouvons la confiance   
  • Restaurons la conscience 
  • Renforçons la compétence

Coup d'œil du jour

28-29 janvier 2015

De quel droit, cette hécatombe ?

Ce sont 58 567 jeunes gens qui ont fait le choix de s'inscrire en première année de médecine ( technocratiquement dite « première année commune aux études de santé» ou PACES). Quel succès à visée altruiste auprès de nos jeunes adultes, si volontiers taxés d'égoïsme par leurs devanciers.
   Finalement, au terme d'un concours très sélectif, il ne sont que 12,8% (selon les villes entre 8 et 21%) à être admis en deuxième année de médecine. Source QDM du 26 janvier 2015.

   Comment ne pas penser à ce que deviendront, dans leur vie adulte, ceux qui doivent ainsi faire une croix sur leur désir de pouvoir soigner les autres ?
   N'est-ce pas, avant même de pouvoir franchir les portes des facultés de médecine, qu'il serait simplement humain de sélectionner - le moins arbitrairement possible - nos praticiens de demain ?
La question, semble-t-il, ne taraude ni les praticiens en exercice, ni même les étudiants dès qu'ils ont franchi la porte étroite.

Dr François-Marie Michaut

  lui répondre


      Retrouver les quatre dernières LEM:

  • Cause toujours CAUSALITÉ, Jacques Grieu, LEM 897
  • Un "JE SUIS" à ne pas rater, François-Marie Michaut, LEM 896
  • 7 janvier 2015 , dessin de Cécile Bour, LEM 895
  • La Connaissance en 2015, François-Marie Michaut, LEM 894